.
2 février 2009
- Tu es le bon gars et moi la mauvaise fille

Je ne comprendrai jamais que même malheureux... tu préférerais accepter et continuer. Tu es le bon gars et moi la mauvaise fille. Par contre, pour mes enfants, j'aurais préféré être en bons termes avec toi.... Si tu cherchais une mère à la maison comme tu as connue dans ta tendre enfance, c'est pas un médecin que tu aurais dû marier... J'ai commencé à lire un livre sur la séparation et je t'encourage à le faire. (disponible chez Renaud-Bray) Tu as un grand coeur, de belles valeurs et plein d'amour à donner. Je suis sincèrement désolée de t'avoir tant blessé.


.