Catégorie: Fables

6/Sep/2010

Une anecdote russe sur Lénine - Staline et Brejnev

Permalien 04:56:51 pm par yves-isabelle, Catégories: Histoire, Fables
    Anecdote russe racontée dans les dernières années de la période de Brejnev

  • - En 1918, un train dans lequel Lénine est installé est bloqué par la neige. Lénine descend du train, fait un discours sur le prolétariat et la révolution mondiale, mobilise tous les voyageurs qui dégagent la voie, et le train repart.

  • - En 1936, un train dans lequel Staline est installé est bloqué par la neige. Staline descend du train, fait fusiller quinze personnes au hasard et tous les voyageurs terrifiés se mobilisent et dégagent la voie. Le train repart.

  • - En 1978, un train dans lequel Brejnev est installé est bloqué par la neige. Brejnev ne bouge pas. Ses conseillers le voient assis, bougeant simplement d’avant en arrière. L’un d’entre eux ose enfin lui demander pourquoi. Et Brejnev répond : « « Faisons comme si le train avançait. »










29/Jun/2010

La fable du scorpion et de la grenouille

Permalien 05:28:26 pm par yves-isabelle, Catégories: Fables
Le scorpion et la grenouille
    Un scorpion et une grenouille se rencontre sur la rive d'une rivière. Le scorpion se tient à distance respectable et s'adresse à la grenouille.

    Scorpion : J'aurais un service à vous demander madame la grenouille.

    Grenouille : Allez y ça pourrait peut être m'intéresser.

    Scorpion : Voilà, je dois absolument traverser la rivière car j'ai un rendez-vous important de l'autre coté de la rive et je suis déjà en retard. Donc je me demandais si vous pourriez me prendre sur votre dos pour me faire traverser la rivière, car vous savez que nous les scorpions nous ne savons pas nager.

    Grenouille : Mais voyons monsieur le scorpion - tout le monde sait bien que la piqûre de votre dard est mortelle et que si je vous prends sur mon dos je risque la mort.

    Scorpion : Mais voyons madame la grenouille un tel raisonnement n'est pas digne de votre intelligence - si je vous pique je vais moi aussi couler avec vous au fond de la rivière et au risque de me répéter nous les scorpions nous ne savons pas nager.


    La grenouille se laisse convaincre et prend le scorpion sur son dos et nage vers l'autre rive de la rivière.

    Rendu au milieu entre les deux rives la grenouille sent le dard du scorpion s'enfoncer dans son dos.

    Avant de couler elle s'adresse au scorpion


    Grenouille : Mais pourquoi scorpion m'as tu piqué - ton incapacité à nager vas te condamner à une mort certaine.

    Scorpion : Tu m'excuseras grenouille mais c'est dans ma nature!

    auteur inconnu

24/Jun/2010

Le savant Albert Einstein et le matelot besogneux

Permalien 04:25:18 pm par yves-isabelle, Catégories: Yves Isabelle, Fables
    C'est Albert Einstein qui se rend de Le Havre en France à New York aux États-Unis à bord d'un paquebot. Le temps est long et le savant décide de marcher sur le pont supérieur. Il apperçoit alors un matelot en train de besogner il s'approche et entame la conversation.

    Einstein : - Dites-moi jeune homme avez-vous des notions de mathématique?

    Matelot : - Moi monsieur, je sais additionner et soustraire. J'en sais pas plus.

    Einstein : Sachez jeune homme que les mathématiques sont la seule science qui est en mesure de discuter avec Dieu. L'incommensurabilité du pi en est un bel exemple et sachez que votre ignorance des mathématiques vous font perdre 1,4057823% de votre existence.

    Matelot : - Ah ouais!

    Einstein : - Maintenant moussaillon dites-moi avez-vous des notions de physique?

    Matelot : - Je travaille fort c'est ce qui me permet d'avoir une bonne condition physique.

    Einstein : - Mais non jeune homme je parle de la physique c'est à dire de la science qui étudie les phénomènes de l'univers comme les lois de la flottabilité qui permettent - par exemple - à ce navire de flotter ou encore les lois de la gravité.

    Matelot : - Je ne savais pas que c'était grave à ce point là!

    Einstein : - Sachez que votre ignorance de la physique vous fait perdre 1,7358103% de votre existence.


    C'est alors que survient une puissante explosion qui coupe le navire en deux et tous ceux qui se trouvent sur le pont sont projetés à la mer.

    Le matelot aperçoit alors le savant en train de se débattre
    - comme un hébreu dans de l'eau bénite par le pape -
    et s'écrie ;

    Matelot : - Dites-moi monsieur savez-vous nager?

    Einstein : - Vous voyez bien que non espèce d'idiot venez m'aider avant que je me noie.

    Matelot : Et bien monsieur sachez que votre ignorance de la nage va vous faire perdre 100% de votre existence!

    © Yves Isabelle










Rechercher sur ce blogue

Google


Yves Isabelle sur Twitter

Archives complètes

Novembre 2017
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
 << <   > >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Flux XML

  1. RSS 2.0: Articles
  2. Atom: Articles
powered by b2evolution