« Décès de Jérôme Lemay à l'âge de 77 ans - video des jerolasLa dette américaine commence à inquiéter - opinion de Emmanel Duteil - video »

Début du procès de Guy Turcotte accusé d'avoir tué ses deux enfants - photos

20/Avr/2011

Début du procès de Guy Turcotte accusé d'avoir tué ses deux enfants - photos

Permalien 01:05:42 pm par yves-isabelle, Catégories: Actualités

Un nouveau document a été conçû avec:
  • - un menu dynamique
  • - un sondage
  • - un calendrier des délibérations
  • - un forum pour vos commentaires
Vous pouvez le consulter en
CLIQUANT ICI

ANNÉE 2011
jeudi 14 avril
    Le jury au procès de Guy Turcotte sera formé de cinq hommes et sept femmes
  • - le docteur Guy Turcotte (38 ans) - cardiologue de formation - sera accusé d'avoir tué ses deux enfants - Olivier âgé de 5 ans et Anne-Sophie âgée de 3 ans - le 21 février 2009 dans la résidence qu'il louait à Piedmont dans les Laurentides

  • - il fera face à deux accusations de meurtre au premier degré et il a plaidé non coupable
    Guy Turcotte reconnaît qu'il a tué ses deux enfants mais plaide que derrière ses gestes, il n'y avait pas d'intention criminelle en raison de son état mental.

  • Pourquoi le Dr Guy Turcotte n’est pas accusé d’infanticides, mais du meurtre de ses deux enfants.
  • - Guy Turcotte sera défendu par les avocats Me Guy Poupart et Me Pierre Poupart

  • - Les procureures de la couronne seront Me Claudia Carbonneau et Me Marie-Nathalie Tremblay

  • - 146 candidats avaient été retenus pour être jury

  • - c'est le juge Marc David qui présidera ce procès qui se mettra en branle le 18 avril 2011

  • - le procès doit durer de six à huit semaines

  • - environ trente personnes seront appelées à témoigner - dont l'ex épouse de Guy Turcotte


1 ère semaine du procès de Guy Turcotte

ANNÉE 2011
lundi 18 avril
    Début du procès de Guy Turcotte accusé d'avoir tué ses deux enfants
  • - en ouverture il a admis avoir tué le 21 février 2009 ses enfants Olivier et Anne-Sophie

  • - cette question sur l'état d'esprit de l'accusé risque d'être l'un des éléments déterminants de l'issue de ce procès

  • - La procureure de la couronne Me Claudia Carbonneau a parlé d'une scène de crime qui dépasse l'entendement

  • - le premier témoin appelé à la barre fut Daniel Fortin - technicien en scènes de crime de la SQ - qui a présenté un album contenant 157 photos prises sur les lieux











  • - mardi 19 avril 2011 -
    Témoignage de la mère de Guy Turcotte - Marguerite Fournier
    Elle a décrit dans quel état d'esprit était son fils - elle a eu une longue conversation téléphonique avec son fils le 20 février 2009 - la veille de la découverte des corps de ses deux enfants -
    Madame Fournier dit qu'elle croyait que son fils avait appris que son ex-conjointe Isabelle Gaston avait un amant
    et elle a dit avoir craint que son fils ne tente de se suicider










    Témoignage du policier Patrick Bigras :
    Il a raconté les circonstances de l'arrestation de Guy Turcotte - c’est lui qui a reçu l'appel placé au 911 - il a raconté qu'il a trouvé M. Turcotte sous le lit de la chambre des maîtres en train de boire du lave-glace. -

  • Appel 911 de Marguerite Fournier
    durée de 3 minutes et 58 secondes écouter










  • - mercredi 20 avril 2011 -
    Témoignage de l'ambulancier - Bertrand Rochon
    Alors qu'il préparait l'appareil pour prendre la pression de Guy Turcotte l'ambulancier a entendu Turcotte dire:
    « Je sais ce que j'ai fait.»
    Guy Turcotte


    Alors qu'ils étaient en route pour l'hôpital de Saint-Jérôme M. Rochon a témoigné que Turcotte lui a dit:
    « Dis à ma femme que je l'aime»
    Guy Turcotte
    -










  • - jeudi 21 avril 2011 -
    Témoignage de l'infirmière - Chantal Duhamel : :
    Lors de son arrivée à l'urgence de l'hôpital de Saint-Jérôme Guy Turcotte refusait tous les traitements
    Il a dit en pleurant :
    « J'ai tué mes enfants, je suis un criminel, laissez-moi mourir»
    Guy Turcotte

    C'est seulement 2 heures après son admission qu'il a avoué avoir bu du lave-glace.








    Témoignage de Stéphane Gagnon - préposé aux bénéficiaires -
    M. Gagnon se tient aux côtés de Guy Turcotte et lui pose plusieurs questions;
    S.Gagnon : Qu'est-ce qui est arrivé?
    G.Turcotte : J'ai tué mes enfants.
    S.Gagnon : Comment t'as fait ça?
    G.Turcotte : Avec un couteau.
    S.Gagnon : Quand?
    G.Turcotte : Hier soir, à 8 h.
    -











  • 2e semaine du procès de Guy Turcotte

  • - mardi 26 avril 2011 -
    Témoignage du Dre Marie-Pierre Chartrand :

    La Dre Chartrand était de garde à l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Saint-Jérôme le 21 février 2009 quand elle a appris qu'un homme intoxiqué soupçonné d'avoir tué ses enfants s'en venait en ambulance à l'urgence
    Elle lui a demandé ce qu'il avait pris et Guy Turcotte a répondu des Tylenol - et quand la Dre Chartrand est retourné voir M. Turcotte pour lui dire qu'il n'y avait aucune trace de Tylenol - Guy Turcotte a dit
    « Je vais te le dire ( - ce que j'ai pris - ) si tu me donnes mes résultats»
    Guy Turcotte

    Elle lui a donc donné ses résultats - à la vue des résultats ( - un pH un peu bas - ) Guy Turcotte s'est mis à pleurer et il a avoué qu'il avait bu deux litres de lave-glace - la veille vers 20 heures -
    Vers 15 heures, la Dre Chartrand a prescrit un traitement à l'éthanol ( - alcool pur dilué dans une perfusion - ) pour aider à neutraliser l'effet néfaste du méthanol du lave-glace












  • - mercredi 27 avril 2011 -
    Témoignage de l'enquêteur de la Sûreté du Québec Sylvain Harvey :
    Sylvain Harvey a retracé la journée de Guy Turcotte -
    Guy Turcotte a loué des films d'enfants et effectué un achat au Vidéotron de Prévost - des DVD pour enfants de Caillou et Winnie - à 16h39 le 20 février 2009 - peu de temps avant de tuer ses enfants - .
    L'enquêteur a expliqué en détail la scène de crime aux jurés - à l'aide de photos et de pièces à conviction - dont deux long couteaux - l'un des couteaux a été retrouvé sur le lit de Olivier et l'autre sur le bord du bain









    Témoignage du pathalogiste André Bourgault sur la mort de Olivier et Anne-Sophie Turcotte :

    Les autopsies - effectuées deux jours après le drame - ont révélé 27 plaies sur le corps de Olivier et 19 sur le corps de Anne-Sophie
    les blessures ont été causées par un objet piquant - vraisemblablement un couteau -
    Olivier avaient 27 plaies - 16 se situaient à l'avant et 4 à l'arrière - la majorité de ces plaies se trouvaient à l'abdomen, ainsi qu'au dos, mais il avait aussi 7 plaies aux mains et aux poignets signe qu'il a essayé de se défendre -
    Certaines des blessures ont touché le foie de Olivier Turcotte et au moins une a touché un rein
    À l'écoute de ce témoignage Guy Turcotte a fondu en larmes
    Le pathalogiste n'a pas été en mesure de déterminer l'heure du décès








    Témoignage du biologiste François Julien :
    L'examen au luminol - une subtance qui fait apparaître des traces de sang invisibles à l’œil nu - a révélé que le garçon avait été traîné d’un endroit à l’autre dans son lit pendant que son père l’attaquait -










  • - jeudi 28 avril 2011 - Témoignage de la toxicologue Anne-Marie Faucher :

    Mme Faucher a fait les analyses de sang de Guy Turcotte - ainsi que des prélèvements provenant des corps de ses enfants
    Les enfants n'avaient pas été drogués avant leur mort
    La quantité de lave-glace qu'avait ingurgité Guy Turcotte était telle qu'il serait mort s'il n'avait pas reçu de soins médicaux - mais la mort aurait été longue à venir -
    Il est impossible de déterminer la quantité de lave-glace que Guy Turcotte a ingurgité.
    Le bidon dans lequel il a bu a été retrouvé dans la salle de bain et il restait encore environ un sixième de son contenu
    L’échantillon sanguin de l’accusé que Anne-Marie Faucher a eu à analyser révélait la présence de 310 milligrammes de méthanol pour 100 millilitres de sang.
    -










  • - vendredi 29 avril 2011 - Peu après 11h00 le procès de Guy Turcotte a été ajourné jusqu'à lundi - sans autre explication - et les jurés ont été sommés de se présenter au palais de justice lundi matin - à l'heure habituelle - -











  • 3e semaine du procès de Guy Turcotte

  • - lundi 2 mai 2011 - Témoignage de Michel Dufour - policier de la SQ -
    M. Dufour est spécialiste en récupération de données informatiques et il a analysé le contenu de l'ordinateur portable de Guy Turcotte
    Entre 18h20 et 20h09 - la journée qui a coûté la vie à ses deux enfants - 41 pages Web ont été consultées dont 27 courriels que son ex-conjointe - Isabelle Gaston - avait échangés avec son nouvel amoureux - Martin Huot -
    Extraits des courriels :
    Je t'aime, quand je suis insécure tu n'as qu'à me rassurer... un sourire, une caresse et je serai guéri, j'aime tellement passer la nuit à tes côtés. J'espère que AS ( - Anne-Sophie - ) n'a pas posé de questions quand je suis parti. La prochaine fois, pas de manteau dans le garde-robe, trop bruyant.

    M. Turcotte a aussi fait plusieurs recherches sur l'internet sur la manière de se suicider sans souffrance en utilisant les mots clefs « suicide mode d’emploi » - « comment se donner la mort sans douleur » ou « comment se suicider ». Puis il s’est renseigné sur les substances toxiques que sont le méthanol ou l’éthylène glycol et leurs effets.
    L'ordinateur entrouvert a été trouvé sur la table de la cuisine - le mot de passe était Olivier -









    Témoignage de Patricia Giroux - ex-conjointe de Martin Huot 21e témoin - ; -
    Le couple Martin Huot et Patricia Giroux étaient les entraîneurs du couple Guy Turcotte et Isabelle Gaston depuis 2008. Et au fil du temps ils sont devenus amis.
    Soupçonnant quelque chose Patricia Giroux décida de jeter un oeil dans les courriels de son conjoint Martin Huot et c'est là qu'elle a découvert des messages d'amour démontrant que Martin et Isabelle entretenaient une liaison.
    «J'ai eu le choc de ma vie... Ils avaient des rendez-vous en cachette pendant que moi et Guy on travaillait»
    Patricia Giroux

    Cinq semaines avant de tuer ses enfants - Guy Turcotte a appris de Patricia Giroux que sa conjointe Isabelle Gaston le trompait avec Martin Huot.
    «Je lui ai dit: «Tu fais ce que tu veux, mais moi, je quitte Martin»
    Patricia Giroux

    C'est le 15 janvier 2009 qu'elle a montré les courriels à Guy Turcotte. C'était deux jours avant que M. Turcotte, Mme Gaston et leurs deux enfants ne s'envolent pour une semaine de vacances à Cancún ( - du 17 au 24 janvier 2009. -
    Guy Turcotte a mal encaissé le fait d'avoir été trompé par sa conjointe et il était un homme démoli.
    Le dimanche 18 janvier 2009 Mme Giroux a annoncé à son conjoint qu'elle le quittait. Guy Turcotte a fait de même avec Isabelle Gaston à leur retour du Mexique.
    Lorsque les enquêteurs de la SQ l'ont appellé pour lui parler d'un double meurtre. Elle a tout de suite pensé que les victimes étaient Martin et Isabelle.








    Témoignage de Marc-Antoine Vachon - un policier de la SQ spécialisé dans les enquêtes technologiques -
    Un document vidéo a été présenté au jury, il s'agit d'une vidéo de caméra de surveillance montrant Guy Turcotte et ses deux enfants au Vidéo Zone de Prévost, - vers 16h30 - la journée du drame. Guy Turcotte achète des croustilles et des vidéos - Winnie et Caillou - . Ce sont les dernières images des enfants en vie. -


yves isabelle . com
. « Guy Turcotte au club video de Prévost
»

« »

.









  • - mardi 3 mai 2011 - Témoignage de l'agent d'immeuble Martin Nolet :
    M. Nolet a raconté les discussions et rencontres qu'il avait eues avec Guy Turcotte - dans la semaine précédant le crime - en vue d'acheter une nouvelle maison.
    On a ensuite fait entendre aux jurés le message que Turcotte lui a laissé - vers 20 h 27 - le 20 février 2009 - trois minutes avant de téléphoner à la gardienne Leclerc -
    Enregistrement du message que Guy Turcotte a laissé sur le répondeur de Martin Nolet
    durée de 0,20 secondes écouter









    Témoignage de Johanne Leclerc - la gardienne des enfants;
    Guy Turcotte lui aurait dit - vers 20h30 - la journée du drame
    «Mes plans ont changé. Je n'aurai plus besoin de vous»
    pour ensuite raccrocher promptement. Mme Leclerc et sa fille Frédérique - 15 ans à l'époque - devait garder chez elle Olivier et Anne-Sophie de midi à 15h00 le 21 février 2009 - le lendemain du drame - le temps que Guy Turcotte se rende faire l'inspection de la maison qu'il était en voie d'acheter.
    -










  • - mercredi 4 mai 2011 - Témoignage de Martin Huot ;
    À propos de sa relation avec Isabelle Gaston ;
    «On avait beaucoup d'affinités, une bonne complicité, on se parlait beaucoup»

    Martin Huot a raconté qu'au début, il a essayé de repousser l'amour de Isabelle Gaston, car il ne voulait être celui qui briserait la famille du couple. Mais la passion entre les deux a été le plus fort.
    À partir d'octobre 2008 - ils ont entrepris une véritable liaison - - en cachette de leurs conjoints respectifs. -
    Dés que Guy Turcotte a quitté le domicile familiale pour aller habité à Piedmont, Martin Huot a commencé à venir coucher régulièrement au domicile familial - que Isabelle Gaston avait conservé. -
    Le 10 février 2009 vers 6h45 du matin Guy Turcotte - venu chercher un vêtement pour un de ses enfants. - a trouvé Martin Huot dans la cuisine du domicile familial de Prévost et il était tellement en colère qu'il a frappé Martin Huot au visage.
    s'adressant à Martin Huot :
    « Tu m'as volé ma femme, tu m'as volé mes enfants. T'es un criss d'hypocrite. Tu disais que t'étais mon ami. »
    Guy Turcotte
    -










  • Témoignage de Carole Lachance - éducatrice en garderie qui avait gardé Olivier et Anne-Sophie pendant plusieurs années. -

    Alors qu'il était détenu Guy Turcotte a téléphoné à la gardienne en avril 2009 - environ deux mois après le drame -
    « Il voulait s’excuser de la peine qu’il m’avait faite. Il savait que j’aimais beaucoup les enfants »
    Carole Lachance
    « Il m’a raconté que cette soirée là, il était assis dans le salon et pleurait. Il m’a dit Olivier est venu le voir et a mis ses bras autour de son cou. Il a dit je t’aime papa. J’aurais dû aller me coucher avec eux.»
    Interrogée par Me Guy Poupart - un des avocats de Guy Turcotte - madame Lachance a indiqué que Guy Turcotte était un père de famille attentionné et aimant.
    « Je le respectait, et je le respecte encore. C’est un homme bon »
    Carole Lachance
    Il lui aurait aussi dit qu'il avait été malheureux pendant les dix dernières années de sa vie et avoir - deux ans avant de tuer ses enfants et tenté de se suicider - songé à monter un « scénario semblable ».








    Témoignage de Patrick Gaston - le frère d'Isabelle Gaston et ami de Guy Turcotte -
    Environ en avril 2009 - Patrick Gaston a reçu un appel de Guy Turcotte - qui voulait s’excuser de la peine qu’il lui avait causé en tuant ses enfants. -
    « Je pensais que j’avais mal avant, mais là j’ai vraiment mal. Tu sais, les enfants, étaient les deux seuls qui m’aimaient »
    Guy Turcotte
    « Qu’est-ce que t’as fait ? - Tu as vraiment mis Isabelle (Gaston) dans le pétrin. Tu devrais tout lui donner. Tu devrais plaider coupable »
    Patrick Gaston
    Puis Guy Turcotte à aborder le sujet du partage du patrimoine et il aurait indiqué qu’il tenait à ne pas à partager également les avoirs de l’ancien couple.
    « J’ai besoin de mes quatre avocats. Après ça, même avec 50 %, elle sera dans la rue »
    Guy Turcotte









  • - jeudi 5 mai 2011 -
    Témoignage de Isabelle Gaston - l'ex conjointe de Guy Turcotte et mère des deux enfants tués

    Lorsque Guy Turcotte est entré dans le box des accusés. Les deux anciens amoureux ont fondu instantanément en larmes.
    Elle a dit aux jurés que Guy Turcotte et elle se chicanaient tout le temps - leur relation était orageuse depuis une dizaine d'années -. Il n'y avait ni communication ni tendresse entre les conjoints.
    « On s'est toujours chicané - je chiâlait et lui il faisait la baboune. »
    Isabelle Gaston
    En 2001- - lorsqu'elle lui avait annoncé son départ - Guy Turcotte l'avait poussé violemment au mur et lui avait donné une claque.
    En 2007, le couple avait envisagé une séparation et Guy avait commencé à chercher une maison dans la région de Piedmont. Mais il n'a jamais donné suite à ce projet.
    « J’ai vu Guy pleurer pour une rare fois. Il s’est effondré dans mes bras et il m'a dit je ne serai pas capable sans toi »
    Isabelle Gaston
    La goutte d'eau qui a fait déborder le vase est toutefois arrivée à la fin 2008, quand la mère des deux jeunes victimes a surpris Guy Turcotte alors qu'il consultait de la pornographie gaie sur Internet et c'est une des raisons qui l'a poussée à le quitter. - Guy Turcotte avait prétexté que ces images s'étaient retrouvées sur son ordinateur alors qu'il cherchait pour un maillot de bain -
    « J'ai baissé les bras, et mon niveau d'intolérance a augmenté. Mon cœur à battu à 200. C'était la cerise sur le sundae.»
    Isabelle Gaston
    Elle lui a proposé de faire ses expériences. ce qu'il a décliné avec colère.
    « Je ne suis pas gai! Arrête avec ça »
    Guy Turcotte

    Selon Isabelle Gaston - C'est Guy Turcotte qui aurait insisté pour que le couple conçoive un deuxième enfant.
    Le témoin - Isabelle Gaston - et l'accusé - Guy Turcotte - éclataient souvent en sanglots à chaque mention des enfants durant le témoignage.
    À propos de son infidélité ;
    « Je ne suis pas fière de moi. J'aurais pu faire mieux. J'ai manqué de jugement là-dessus»
    Isabelle Gaston

    Lors d’une récente rencontre du couple avec un coach de vie - Luc Tanguay - Guy Turcotte - qui avait eu à expliquer comment il entrevoyait la vie sans Isabelle - il aurait répondu :
    « Avec ou sans elle, les deux options sont aussi pire l’une que l’autre »
    Guy Turcotte
    . Après la séparation, Isabelle Gaston croyait pouvoir réussir à maintenir une relation amicale avec Guy.
    « Je ne suis peut-être pas normale mais ce gars-là, je l’aimais quand même. J’aurais aimé qu’on soit amis. Qu’on serait capable d’aller ensemble voir Olivier au soccer ou Anne-Sophie faire du ski»
    Isabelle Gaston
    Elle considère que Guy Turcotte était un bon père - voire même plus habile qu’elle sur certains aspects de l’éducation des enfants.
    « Pour moi, un père, c’est super important. Je n’en ai pas eu. J’ai eu une super mère mais pas de père »
    Isabelle Gaston
    Pendant ces semaines de garde partagée - plusieurs échanges houleux se sont produits.
    « Isa, t’avais tout dans la vie. Mais t’es pas capable de te contenter, t’en voulais toujours plus »
    Guy Turcotte
    À propos du coup de poing asséné au visage de Martin Huot
    « Guy, on ne montre pas à ses enfants à régler ses comptes à coups de poings »
    Isabelle Gaston
    « Si j’avais pu, je l’aurais défiguré »
    Guy Turcotte
    Le matin du 20 février 2009 - le jour du drame et au lendemain d'une autre dispute au téléphone - Guy Turcotte serait encore entré agressivement à la demeure de Prévost - pour encore y trouver Martin Huot - . Mais cette fois, il aurait quitté aussi rapidement qu’il est venu.
    La veille du drame, une dispute a eu lieu et Isabelle Gaston est devenu craintive, elle a demandé à son nouveau copain - Martin Huot - de venir coucher à la maison et elle a aussi décidé de faire changer les serrures.
    En soirée - alors qu’elle se préparait à se rendre dans Charlevoix pour y skier avec des copines - Guy l’a appelé. Il voulait passer à la maison chercher les raquettes des enfants. Elle lui a proposé de plutôt aller les lui porter. Il a refusé. Elle lui a avoué avoir fait changer les serrures.
    Guy Turcotte a alors piqué une colère
    « Tu n’avais pas le droit, c’est ma maison! Tu veux la guerre, tu vas l’avoir! »
    Guy Turcotte
    Elle l’a supplié de la laisser aller lui porter les raquettes.
    « Non, toi, je suis mieux de ne pas te voir»
    Guy Turcotte
    « Je me sens aujourd’hui imbécile de ne pas avoir pensé qu’il pourrait faire du mal aux enfants.»
    Isabelle Gaston
    En route vers Charlevoix, elle a fait annuler la carte de crédit Visa Desjardins sur laquelle Guy Turcotte avait accès à une marge de crédit de 30,000 $. Elle a ensuite téléphoné à Martin Huot - qui était au restaurant avec sa nièce - pour lui indiquer son intention de mettre fin à sa relation avec lui.
    « Elle était très anxieuse, très nerveuse. J’avais l’impression qu’elle ne savait plus quoi faire, qu’elle était désespérée. »
    Martin Huot

    Le lendemain, dans Charlevoix, des policiers l’ont interceptée sur la route, pour lui faire l’annonce de la tragédie.
    Avec le recul, elle dit regretter d’avoir attendu pour quitter Guy Turcotte.
    « J’attendais pour Olivier et Anne-Sophie. Je ne voulais pas partir après une aventure, quand tu ne sais pas encore ce qui va arriver, et leur faire vivre tout ça »
    Isabelle Gaston
    Le 18 mai 2009 , elle a réussi à téléphoner à Guy Turcotte - qui était hospitalisé à l’Institut Pinel -.
    « J’ai gâché ma vie. Je ne verrais plus jamais une tulipe fleurir. T’as du culot de m’appeler! Moi je ne suis pas mort parce que j’étais trop fâché contre toi. Je ne voulais pas te laisser d’argent avec mon testament»
    Guy Turcotte
    Extraits de courriels échangés
    entre Isabelle Gaston et Guy Turcotte
    (- 1er février et le 20 février 2009 -)
    -










  • - vendredi 6 mai 2011 -
    Témoignage de Luc Tanguay - coach de vie pour le couple Guy Turcotte et Isabelle Gaston - 26e et dernier témoin de la Couronne

    Le couple Isabelle Gaston et Guy Turcotte avaient recours à Luc Tanguay pour apprendre à mieux communiquer entre eux.
    Luc Tanguay a rencontré Guy Turcotte le 7 mars 2009 - 15 jours après le drame - à l'institut psychiatrique Philippe-Pinel
    « On s’est pris dans nos bras. Il pleurait, il avait de la peine, c’était très intense »
    Luc Tanguay

    « Il m’a dit qu’il était allé louer des vidéos pour les regarder avec les enfants. Il les a couchés et il a ouvert son ordinateur. Il était en possession de messages échangés entre Isabelle Gaston et Martin Huot. Ça le bouleversait de lire ses messages »
    Luc Tanguay

    « Il a parlé une heure au téléphone avec sa mère et il avait résolu de se suicider. Il ne voulait pas que ses enfants le trouvent mort le lendemain matin, alors il a décidé de les amener avec lui »
    Luc Tanguay

    Guy Tanguay a relaté que Guy Turcotte lui avait mentionné que Olivier - le fils de Guy Turcotte - avait brièvement tenté de dissuader son agresseur.
    « Non papa! Non papa! »
    Olivier Turcotte
    Puis Guy Turcotte s'est rendu dans la chambre de sa fille Anne-Sophie pendant qu'il entendait son fils mourir
    « Suite à cela, il dit s’être réveillé à l’hôpital, intubé de partout. Il était inquiet pour le mal causé à son entourage »
    Luc Tanguay
    « Ceux qui connaissaient Guy Turcotte n’avaient aucun moyen de savoir ce qui allait se passer, ses enfants étaient sa raison de vivre. »
    Luc Tanguay
    -

  • - vendredi 6 mai 2011 -
    La procureure de la Couronne Me Marie-Nathalie Tremblay a déclaré sa preuve close.
    À partir de lundi prochain - 9 mai 2011 (14e jour du procès) - l'avocat de Guy Turcotte Me Pierre Poupart commencera à faire entendre ses témoins

    ☑- il possible que Guy Turcotte soit appelé à témoigner - -












  • 4e semaine du procès de Guy Turcotte

  • - lundi 9 mai 2011 -
    Avant de faire entendre ses témoins Me Pierre Poupart a invité les 12 membres du jury - sept femmes et cinq hommes - à ne pas se faire porte voix de la vindicte populaire, à ne pas crier avec les chacals, mais à rendre justice
    Il a rappelé au jury que Guy Turcotte a bel et bien causé la mort de ses enfants mais que pour déclarer un accusé coupable de meurtre prémédité, il faut non seulement avoir la certitude qu’il en est l’auteur, mais qu’il en a également formulé l’intention.
    « Des professionnels de la médecine viendront vous expliquer ce qui se passe dans cette matière grise aux milliards de connexions. C’est la partie la plus complexe de la médecine »
    Me Pierre Poupart
    « Ses enfants étaient sa seule raison de vivre depuis la rupture et il fallait nécessairement qu’il y ait eu trouble psychologique d’une sévérité suffisante pour entraîner une défaillance de son cerveau pour qu'il puisse passer à l'acte »
    Me Pierre Poupart









    Témoignage de Marguerite Fournier - mère de Guy Turcotte et premier témoin de la défense -
    Mme Fournier avait témoigné au premier jour du procès comme témoin de la Couronne
    Mme Fournier a déposé 16 photos montrant son fils Guy en compagnie de ses enfants en expliquant chacune d'elles et pour démontrer qu'il était un père formidable qui n’aurait jamais pu tuer sa progéniture en ayant toute sa tête.
    Photos qui ont été présentées par Marguerite Fournier.










    Témoignage de Gilles Turcotte - frère de Guy Turcotte -
    « J’ai été le premier de la famille à avoir un enfant. Guy avait beaucoup de plaisir avec mon petit, il me disait que ça lui avait donné le goût d’avoir des enfants »
    Gilles Turcotte
    « Avec les enfants, il a la capacité de s’émerveiller, il s’amuse autant qu’eux. (…) Entre les enfants et Guy, ça se passe toujours bien. C’est un père poule »
    Gilles Turcotte
    -










  • Début du témoignage de Guy Turcotte - 1 ère partie -
    « Mes parents m’ont enseigné des valeurs telles que l’humilité, la générosité, la paix, la non violence, être bon avec son prochain. Les valeurs matérielles n’étaient pas présentes chez nous. Nous n’étions pas riches, et mes parents étaient économes, pas par obligation, mais par valeur »
    Guy Turcotte
    En parlant de son enfance, il a confié que son séjour à l'école primaire n'avait pas été facile pour lui puisqu'il était la tête de turc de ses camarades de classe. - il s'est décrit comme peu habile en sport et timide il était le « petit gars qui se fait écœurer, niaiser par tout le monde ». -
    À l'âge de 16 ans il est devenu moniteur de natation
    « J’aimais donner des cours de natation. J’aime être avec les enfants, c’est un plaisir. Je leur montrais à bien manger. Ça n’était pas un travail, c’était plaisant »
    Guy Turcotte

    C'est durant ses études universitaires en médecine à l’Université Laval qu'il a rencontré Isabelle Gaston
    Il a expliqué être tombé immédiatement amoureux de Isabelle Gaston.
    « C’était une fille souriante, pleine d’énergie, une belle fille, avec du leadership, intelligente, avec une facilité à communiquer, de l’entregent et beaucoup de charme. Elle m’a beaucoup attiré »
    Guy Turcotte
    « Moi, je n’ai pas beaucoup d’assurance. Elle, elle a beaucoup d’assurance. Je me trouvais chanceux de pouvoir être avec cette fille là. Elle était tellement extraordinaire. J’étais surpris qu’elle soit attirée par moi. J’étais ben ordinaire, et elle vraiment hot »
    Guy Turcotte
    À l’été 2000 ils se sont installés ensemble et les premiers mois de fréquentations ont été difficiles puisque le couple se disputait souvent et des coups ont même été échangés en une occasion - au retour d'un congrès d'une semaine où il s'était rendu . -
    « Elle était fâchée, mais vraiment fâchée. Ça a dégénéré en grosse chicane. Je lui ai dit on va arrêter ça là. J’ai fini par lui donner une claque au visage. Elle m’en a donnée une aussi »
    Guy Turcotte
    Par la suite ils se sont laissés et Guy Turcotte a déménagé.
    Quelques mois plus tard, ils ont repris leur relation. Les disputes se sont faites plus rares et ils se sont fiancés.
    Le témoignage de Guy Turcotte se poursuit mardi.








  • - mardi 10 mai 2011 -
    Suite du témoignage de Guy Turcotte ;
    Guy Turcotte a raconté au jury les deux grossesses difficiles de son ex-femme - Isabelle Gaston - et mère de leurs deux enfants - Olivier né le 27 avril 2003 et Anne-Sophie née le 8 décembre 2005 - .
    La conciliation travail-famille - partage des tâches - se faisait difficilement, compte tenu notamment de leurs horaires de travail.
    « Le sujet de dispute qui revenait souvent - à part la répartition des tâches - c’est le reproche que je ne suis pas assez reconnaissant de ce qu'elle fait. Les problèmes c'est elle qui trouve des solutions. C'est ma faute de ne pas la remercier. Elle veut plus d'implication de ma part. Quand je ne suis pas au travail, je suis avec les enfants. »
    Guy Turcotte
    Il devenait très down - après les chicanes de ménage avec sa conjointe Isabelle Gaston -.
    « Quand les enfants vont faire leur sieste, je me couche moi aussi dans mon lit. Je ne m’endors pas, je suis juste down. »
    Guy Turcotte
    « Je n’aimais pas ça. J’ai pensé au suicide et au bidon de lave-vitre dans le sous-sol. Je ne suis pas passé à l’acte parce que je pensais au bien-être des enfants »
    Guy Turcotte
    Il a ensuite parlé de sa relation avec les enfants qui elle, était bonne et lui procurait du bonheur.
    « Quand je suis avec mes enfants, je suis bien. C’est là que je trouve du réconfort. »
    Guy Turcotte
    « Tu l'aimes, ton enfant. L'amour inconditionnel, tu peux pas connaître ça avant d'avoir des enfants, je pense. C'est une partie de toi. Mes enfants, je les aime. »
    Guy Turcotte
    Il dit avoir commencé à consulter le coach de vie Luc Tanguay avec Isabelle dans le but de sauver son mariage et aussi de parler de son manque de confiance en lui.
    « T’es pas un trou de cul, t’es un gars intelligent, t’as une femme qui t’aime, t’as des beaux enfants, une belle carrière, une belle maison, t’es pas laid! »
    Luc Tanguay

    LE VOYAGE À CANCÚN :
    C'est le 15 janvier 2009 que Patricia Giroux a montré les courriels à Guy Turcotte. C'était deux jours avant que M. Turcotte, Mme Gaston et leurs deux enfants ne s'envolent pour une semaine de vacances à Cancún du - 17 au 24 janvier 2009 -
    Guy Turcotte décide de ne pas annuler le voyage au Mexique. Son fils parle sans cesse du voyage, apprend des mots espagnols.
    « Je n'étais pas capable d'annuler ce voyage-là. »
    Guy Turcotte
    Le samedi 17 janvier 2009, alors que toute la famille est dans la voiture en route pour l'aéroport - Isabelle Gaston ne se doute pas qu'il est au courant de sa liaison. - À la radio on joue Les hirondelles - des Cowboys Fringants. - Guy Turcotte se met à pleurer.
    Me Pierre Poupart interroge Guy Turcotte sur cet incident.
    Me Pierre Poupart : Qu'y a-t-il dans les paroles de cette chanson qui vous fait pleurer?
    Guy Turcotte : Est-ce que je peux vous les écrire pour demain? Ça me met en contact avec mes émotions.
    -

Les paroles de la chanson - Les Hirondelles.
yves isabelle . com
. « Les Hirondelles - Les Cowboys Fringants
»

« »

.









  • En route vers le Mexique - la mort dans l'âme - Guy Turcotte fait comme si de rien n'était.
    Deux jours plus tard, Isabelle Gaston apprend par un courriel que sa liaison avec Martin Huot est dévoilée. Ils décident de s'éviter pour le reste de cette semaine de vacances. En revenant de voyage Guy Turcotte trouve une maison en 24 heures et il emménage le lendemain. - 26 janvier 2009 -
    Il quitte sa femme pour toujours et avant de partir, ils discutent des détails de la garde partagée.
    Me Pierre Poupart : Comment ça se passe?
    Guy Turcotte : Ça se passe bien, c'est poli, dans le respect et dans la collaboration. J'ai beaucoup de difficulté à vivre ce qui se passe, je suis figé, j'essaie de refouler.
    Au fond Guy Turcotte est très en colère contre Isabelle Gaston mais aussi contre Martin Huot - qu'il considérait comme un ami sincère - . Il se retrouve seul dans sa nouvelle maison - seul pour la première fois depuis cinq ans - et il est très déprimé.
    Le témoignage se poursuivra demain - mercredi 11 juin 2011 - -











  • - mercredi 11 mai 2011 -

    Troisième journée de témoignage de Guy Turcotte
    Le 26 janvier 2009, Guy Turcotte se retrouve seul dans sa nouvelle maison, il était anéanti - une maison meublée, qu'il avait louée pour trois mois, avec l'idée d'acheter une autre demeure, dans le même quartier que son ancien domicile. -
    « Ce soir-là, je pleure toute la soirée. Je reste assis sur le divan, je pleure, je ne fais rien. »
    Guy Turcotte
    C'est lorsqu'il s'occupe de ses enfants et au travail qu'il trouve du bien-être.
    Le 8 février 2009 - au retour d'un congrès - il s'est retrouvé à nouveau seul dans sa nouvelle maison de Piedmont.
    « Je m'ennuie. Je suis déprimé. Je sors prendre une marche. Je m'assois dans la neige et je pleure »
    Guy Turcotte
    Le dimanche 8 février 2009 - en soirée - son fils Olivier l'appelle au téléphone et lui raconte avoir été au Carnaval de Québec avec sa mère, Anne Sophie et le nouveau conjoint de celle-ci Martin Huot.
    « Un coup de masse en plein front aurait fait moins mal. J’ai habité 12 ans à Québec, j’ai vécu le Carnaval avec un enfant - le neveu d’Isabelle - et ça a une signification particulière pour moi. Normalement, c’est moi qui aurais dû être là avec mes enfants. Martin Huot a pris ma place. Au téléphone, je paralyse et je raccroche. Puis je pleure. Je n’accepte pas que Martin profite de mes enfants comme s’il était à ma place »
    Guy Turcotte
    C'est deux jours plus tard - le 10 février 2009 - qu'il frappe Martin Huot au visage lorsqu'il le voit dans la maison familiale de Prévost.
    Guy Turcotte dit avoir souffert d'un choc émotif important lorsqu'il a découvert que l'amant de sa femme avait emménagé avec elle quelques heures après son propre départ du domicile conjugal.
    Le lendemain (lundi 9 février 2009) - voulant passer à la maison de Prévost prendre des effets personnels - il aperçoit la voiture de Martin Huot et décide de poursuivre son chemin. C'est alors qu'il croise ses anciens voisins - Lise et Fernand - qui prennent une marche et lui font signe d'arrêter.
    « Ils me disent que tout de suite la première soirée après mon départ - le 26 janvier 2009 - , la voiture de Martin Huot était là et que depuis, elle y est presque tous les soirs. Ça me fait capoter. J’apprends que ça fait quelques heures que je suis parti et lui a déjà pris ma place, il couche dans mon lit. - Le lit est le seul meuble de la maison qu’il ait acheté seul sans l’avis d’Isabelle - »
    Guy Turcotte
    Le lendemain - tôt le matin - il surprend Martin Huot dans sa maison
    « T’es un écœurant, tu m’as volé ma femme, tu m’as trahi. Tu fais comme si tu étais mon chum, aux fêtes tu viens chez nous et tu me fais un hug - c'est se prendre dans les bras pour se dire bonjour - quand tu arrives. »
    Guy Turcotte
    Après ces mots il lui asséne un coup de poing au visage.
    Plus tard dans la journée Isabelle Gaston lui a téléphoné et elle était furieuse d’apprendre qu'il avait frappé Martin Huot.
    Le mardi 17 février 2009, Patricia Giroux - ex de Martin Huot et elle aussi trompée dans cette histoire - téléphone à Guy Turcotte et lui envoie de nouveaux courriels échangés entre Isabelle Gaston et Martin Huot - qu’elle dit avoir découvert en fouillant la messagerie Web de Martin Huot -
    Guy Turcotte, dit les avoir immédiatement transférés dans la boite de pourriels de sa messagerie, car il était incapable de les lire.
    « Ça me prend tout mon petit change pour faire mes choses quotidiennes. Je ne suis pas capable d’en prendre plus à ce moment »
    Guy Turcotte
    C’est le vendredi soir 20 février 2009 - quelques heures avant de poignarder à mort Olivier et Anne-Sophie dans leurs lits - qu’il allait lire ces courriels enflammés.
    À propos de «Tu veux la guerre, tu vas l’avoir» que Guy Turcotte a lancé à Isabelle Gaston - quelques heures avant de poignarder à mort leurs deux enfants - Guy Turcotte témoigne qu’à ce moment - c’était à une bataille juridique qu’il pensait. Et non à quelque geste violent que ce soit.
    Le 19 février 2009 - la veille du drame - ils s’étaient violemment disputés au téléphone. Sujet de la dispute : Elle était de garde sur appel pendant la nuit et elle lui avait dit que Martin Huot serait là pour les enfants si elle devait aller à l’hôpital.
    Guy Turcotte n'acceptait pas de ne pas être celui qui garderait les enfants pendant les quarts de travail de son ex-conjointe.
    Très tôt le matin du drame - le 20 février 2009 - Guy Turcotte est retourné pour la dernière fois à la maison de Prévost pour voir si Isabelle y était. Arrivé sur place, il a seulement vu la voiture de Martin Huot dans le stationnement. - la voiture de Isabelle était garée chez le voisin - comme elle le faisaient parfois quand le voisin en question déneigeait leur cour. -
    Certain d'être seul à seul avec Martin Huot - Guy Turcotte entra en coup de vent dans la maison - dans le but de faire connaître sa façon de penser à Martin Huot - Mais - à sa grande surprise - c’est sur Isabelle Gaston qu’il tomba.
    Isabelle Gaston : Tu n’as pas d’affaires chez moi !
    Guy Turcotte : Qu’est-ce qu’il (Martin Huot) fait ici ?
    Isabelle Gaston : Je suis chez moi ici, je t’ai offert la maison, tu as dit non, tu vas arrêter d’essayer de contrôler ma vie. Je peux changer leur nom de famille, demander la garde, et déménager à Sept-Îles si je veux.
    Humilié et paniqué il quitte les lieux pour se rendre au travail.
    En après-midi - il récupére Anne-Sophie et Olivier car il en avait la garde pour la fin de semaine. - Isabelle Gaston partant skier avec des copines au Massif dans Chalevoix -
    En fin d’après-midi - elle l’appella. Il lui dit qu’il passera à la maison chercher les raquettes des enfants.
    « Tu ne pourras pas. Je ne me sentais plus en sécurité, j’ai appelé un avocat, et j’ai changé les serrures de la maison. »
    Isabelle Gaston
    C’est alors qu’il a piqué une violente colère et promis à son ex de lui faire la guerre.
    « Je me disais moi aussi je vais appeler un avocat. Je suis encore propriétaire de la maison. Et Martin, il ne mettra plus les pieds là »
    Guy Turcotte
    En fin de journée - à la demande des enfants, ils sont allés louer des films pour la soirée.
    Le témoignage se poursuivra demain - jeudi 12 juin 2011 - -











  • - jeudi 12 mai 2011 -

    Quatrième journée de témoignage de Guy Turcotte
    Guy Turcotte a raconté comment s'était déroulé la soirée du 20 février 2009
    Guy Turcotte a couché les enfants tôt - avant 19 heures - car il voulait passer une bonne journée avec eux le lendemain.
    Il leur a chanté des chansons dans leur chambre et après il est descendu pour écouter le film qu'il avait loué pour lui-même.
    Mais il a pensé que le bruit pourrait empêcher ses enfants de dormir il a alors décidé d'ouvrir son portable et d'aller sur Yahoo.
    Il a lu les courriels que Patricia Giroux - conjointe de Martin Huot - lui avait envoyés.
    Il s'agissait de courriels que Isabelle Gaston avait échangés avec Martin Huot.
    Et il a été placé devant l'évidence
    « Ils s’aiment, c’est évident. Elle dit qu’elle a hâte de cuisiner avec lui. Isabelle n’aime pas ça cuisiner. Moi et Isabelle, on ne s’est jamais aimé de même. Ça me fait mal. Je n’ai jamais senti une douleur pareille. Je suis découragé. »
    Guy Turcotte
    Ne pouvant plus supporter la douleur. Guy Turcotte affirme qu'après avoir lus les messages il a pris la décision de se suicider.
    C'est toutefois en réalisant que ses enfants pourraient le retrouver mort qu'il a pris la décision de les emporter avec lui.
    Il se souvient d'un moment avec un couteau:
    « Je suis au pied de l'escalier, j'ai un gros couteau dans les mains. Je suis en train de l'aiguiser. Je le tiens de mes deux mains. Je veux me le planter dans le coeur. Je n'ai pas la force. »
    Guy Turcotte

    Il se souvient que son ex-conjointe Isabelle Gaston - travaillant à l'urgence d'un hôpital - lui avait déjà raconté le cas d'un patient poignardé qui avait survécu.
    Il a donc choisi de s'enlever la vie avec de l'antigel. Mais n'en trouvant pas, il a plutôt calé plusieurs verres de lave-vitre.
    « Je suis assis à mon lit. Je réalise que je suis en train de mourir. Je vois que je suis mort. Je suis mort et mes enfants me voient que je suis mort »
    Guy Turcotte
    « Je veux pas que mes enfants me trouvent mort. Là, je dis
    'Je vais les amener avec moi'
    »
    Guy Turcotte
    Il se voit debout dans la chambre d'Olivier, un couteau à la main. Puis, il passe à l'acte.
    « Je rentre le couteau. Olivier me fait nonnnnnnnn. »
    Guy Turcotte
    « Là, je réalise que je suis en train de lui faire mal. Je panique et je donne encore des coups. Je ne sais pas ce qui est arrivé après »
    Guy Turcotte
    Il dit ne pas se souvenir d'avoir donné autant de coups que ce que l'autopsie a révélé.
    « Ça se peut pas, a-t-il dit en larmes. Je ne me rappelle pas de ça, moi. »
    Guy Turcotte
    Puis, dans la chambre d'Anne-Sophie
    « La même chose arrive »
    Guy Turcotte
    « J’ai fait mal à mes enfants et je veux me rentrer le couteau. Je le cherche dans la chambre mais je ne le trouve pas. »
    Guy Turcotte
    Guy Turcotte n'a pas été en mesure de préciser l’heure des événements.
    Guy Turcotte a ensuite parlé à sa mère au téléphone. Il lui aurait dit à plusieurs reprises : «Je t’aime. Je t’aime.»
    Il se rappelle enfin être retourné dans la chambre de son fils, pour l’apercevoir encore vivant, blessé. Son dernier souvenir des événements avant l’arrivée de la police est d’avoir vomi, couché sur son lit.
    La mère des jeunes victimes Isabelle Gaston est sortie en pleurs de la salle d'audience, escortée d'un détective.

    Guy Turcotte dit qu'il s'est réveillé le lendemain, quand il a entendu des bruits dans la maison. Il faisait clair.
    « Oh non, chus pas mort »
    Guy Turcotte
    Il s'est jeté en bas du lit, et s'est glissé dessous « comme un niaiseux » a-t-il, dit.
    Me Pierre Poupart - l'avocat de Guy Turcotte - a terminé l’interrogatoire de son client en lui demandant comment il se sentait maintenant.
    « Je ne suis pas capable d’accepter ce qui s’est passé. Un père, ça ne peut pas faire ça à ses enfants. Ça me terrorise. »
    Guy Turcotte
    « Cette soirée-là s'est passé dans la détresse. Je n'accepte pas ce qui est arrivé. Je ne comprends pas pourquoi c'est arrivé. Je sais que c'est arrivé de mes mains. Je suis scandalisé. Un père ne peut pas faire ça à ses enfants. »
    Guy Turcotte

    UN JURÉ EXCLU
    Peu de temps après la fin du témoignage de Guy Turcotte un juré a été exclu pour cause de partialité.
    Après le témoignage de Guy Turcotte onze jurés ont fait parvenir une note au juge l'informant que l'un de ses membres n'était pas impartial et qu'il avait informé ses collègues que son idée était faite dans cette affaire.
    Après avoir convoqué ce juré, le juge Marc David l'a exclu du procès - il s'agit du juré numéro 5 -. Il a ensuite informé le jury que le procès se poursuivrait et qu'il devrait rendre son verdict après avoir délibéré à 11 jurés plutôt qu'à 12.
    Le procès se poursuivra demain matin au palais de justice de Saint-Jérôme avec 11 jurés - sept femmes et quatre hommes -
    le jury original était formé de cinq hommes et sept femmes - c'est donc un homme juré qui a été libéré par le juge Marc David
    Demain - vendredi 13 mai 2011 - se sera le contre-interrogatoire de Guy Turcotte. -











  • - vendredi 13 mai 2011 -

    Début du contre-interrogatoire de Guy Turcotte par la procureure de la Couronne Me Claudia Carbonneau

    VIE PERSONNELLE
    « J'ai grandi au sein d'une famille très religieuse mais je me considère comme un athée. »
    Guy Turcotte

    « Mes parents désapprouvaient mon choix de faire des études en médecine, sous prétexte que je deviendrais trop différent des autres membres de la famille. »
    Guy Turcotte

    ÉTAT D'ESPRIT
    «Le soir du 20 février 2009 n'étiez-vous pas plus en colère que déprimé ?»
    Me Claudia Carbonneau
    «En décembre et en janvier, j'ai passé par toutes les émotions. J'étais fâché et en colère et aussi déprimé»
    Guy Turcotte
    La Couronne met en doute la réelle intention suicidaire de Guy Turcotte puisqu'il a choisi le méthanol pour mourir- - ce qui provoque une mort lente qui peut prendre des jours - Et encore, à condition de ne pas avoir de soins médicaux.
    « Le 20 février 2009, j'ai pensé à plusieurs méthodes pour me suicider - notamment en ingurgitant du poison à rat - un anticoagulant - pour ensuite sauter du toit de sa maison afin de provoquer des fractures et des hémorragies. J'ai aussi songé à me pendre. Mais finalement j'ai opté pour l'ingestion de lave-glace. »
    Guy Turcotte
    « Certains articles que vous avez consulté sur Internet vous indiquait que les symptômes surviendraient entre 12 et 24 heures et qu'ensuite suivraient des troubles visuels. Donc ingérer du lave-glace cause plutôt une mort lente. »
    Me Claudia Carbonneau
    « J’ai un souvenir général là-dessus mais pas spécifique. Je sais que l’éthylène glycol est pire. Je pensais que le méthanol contenu dans le lave-glace causerait ma mort après plusieurs heures, à la suite d’un coma progressif. »
    Guy Turcotte
    « En tant que médecin vous aviez un accès facile à des médicaments potentiellement mortels à votre lieu de travail. »
    Me Claudia Carbonneau
    « Quand j’étais à l’hôpital, je ne pensais pas au suicide. »
    Guy Turcotte
    Guy Turcotte a admis avoir des idées suicidaires depuis 2007 mais n'avait jamais fait de recherches sur le sujet avant 2009.
    « En 2007, je ne suis pas dans un désespoir assez profond pour aller plus loin que la pensée. Je n’avais pas de plan »
    Guy Turcotte
    « Mes idées suicidaires venaient après les disputes, quand je me sentais down. Mais ça ne durait pas des jours. »
    Guy Turcotte
    Me Carbonneau a rappelé au témoin que la petite Anne-Sophie avait avalé du lave-glace, en 2007, et que la mère de la petite, Isabelle Gaston, l’avait même emmenée à l’hôpital.
    Guy Turcotte a affirmé qu’il n’a pas pensé que sa fille allait en mourir, même s’il savait le produit toxique.
    « J’étais inquiet mais je n’ai pas fait de recherches sur ce produit toxique »
    Guy Turcotte
    Interrogé sur la coïncidence entre cet épisode et sa tentative de suicide au méthanol le jour du meurtre de ses deux enfants.
    « Je ne fais pas de lien avec Anne-Sophie qui a manipulé une bouteille de lave-glace et le fait que j’en ai pris. »
    Guy Turcotte
    Le contre-interrogatoire de Guy Turcotte se poursuivra lundi. -












  • 5e semaine du procès de Guy Turcotte

  • - lundi 16 mai 2011 -

    Contre-interrogatoire de Guy Turcotte (2e partie)
    ☑ Me Claudia Carbonneau a questionné Guy Turcotte à propos de deux incidents qui se sont produits en 2001 et en 2008 lorsque Isabelle Gaston avait réalisé que Guy Turcotte consultait des sites homosexuels.
    Même s'il lui arrivait de consulter ce genre de sites - Guy Turcotte a dit qu'il se considérait comme un hétéro.
    « Isabelle avait peur que je sois gai et que je parte avec un gars. Je lui ai dit : il n'y a pas de danger, j'aime les femmes et tu ne me verras jamais partir avec un gars »
    Guy Turcotte

    ☑ Me Claudia Carbonneau a voulu ensuite - à l'aide des courriels que l'accusé et Isabelle Gaston se sont échangé entre le 26 janvier et le 4 février 2009 - amener Guy Turcotte à admettre qu'il était très en colère et très frustré parce que Martin Huot, le nouvel amant de Isabelle Gaston prenait sa place.
    Guy Turcotte a minimisé la signification de ce qu'il avait écrit dans ces courriels et répliquait qu'il s'agissait plus de frustration que de colère. il a fait valoir que ces sentiments étaient mêlés avec du découragement et de la tristesse.
    Extraits des courriels ;
    « Je suis fâché moi aussi. En colère. Frustré. Détruit ».
    Guy Turcotte
    « Je devrai être ton partenaire pour longtemps, car nous avons deux beaux enfants. Je suis tout disposé à travailler avec toi pour leur bien ».
    Guy Turcotte
    à propos de Martin Huot ;
    « Ce qui me fait encore plus chier, c’est de le voir passer la fin de semaine avec mes enfants à avoir du fun »
    Guy Turcotte
    « Si je l’avais en face de moi et que je savais me battre, je pourrais peut-être le défigurer, ça me ferait du bien. Mais ne t’en fais pas, j’essaierai de me contrôler la prochaine fois »
    Guy Turcotte
    « Tu veux te débarrasser du père de tes enfants? En tout cas tu es bien partie. Et ça ferais bien ton affaire si je n’étais plus dans tes jambes. Tu as déjà trouvé un père qui prendra ma place »
    Guy Turcotte - le 20 février 2009 -
    ☑ Me Carbonneau lui fait remarquer qu'il avait toujours son rôle de père malgré le fait que Martin Huot gardait les enfants à l'occasion.
    « Mais vous les aviez la moitié du temps vos enfants? Il n’y avait pas de problèmes de garde? Vous étiez en mesure de jouer votre rôle de père malgré la présence de Martin »
    Me Claudia Carbonneau
    « C’est une façon de voir les choses. Moi je trouve difficile de ne pas les voir la moitié du temps. Et de savoir Martin là avec eux, si Isabelle est appelée, ça me fait encore plus mal »
    Guy Turcotte

    ☑ Incapacité à exprimer ses frustations ;
    « Lors de moments difficile avec Isabelle, vous étiez incapable d'exprimer vos frustations. Vous attendez toujours que quelqu’un trouve les solutions pour vous? »
    Me Claudia Carbonneau
    « C'est vrai. »
    Guy Turcotte

    ☑ Le coach de vie ;
    « Le 17 février 2009, quand vous êtes allé voir votre coach de vie - Luc Tanguay - il vous a suggéré de cesser de communiquer avec Isabelle. Et la première chose que vous faites, le 20 février 2009 au matin, c'est de vous rendre chez Isabelle tout en sachant que vos enfants y étaient en sécurité »
    Me Claudia Carbonneau
    « Je voulais juste m’assurer qu’Isabelle était présente avec les enfants »
    Guy Turcotte

    ☑ État d'esprit des dernières semaines ;
    « Malgré votre découragement, vous étiez capable de visiter des maisons, de louer un camion de déménagement pour aller chercher vos biens à votre ancienne maison. Vous aviez des enfants, une belle carrière, pas de problèmes financiers »
    Me Claudia Carbonneau
    « Vous croyez que parce que j’ai une belle carrière, un bon travail, ça m’empêche d’être démoli par ce qui se passe ? Je ne suis pas d’accord. »
    Guy Turcotte
    -











  • Pour ceux qui désirent continuer à suivre ce procès - un nouveau document a été conçû avec un menu dynamique.
    Vous pouvez le consulter en
    CLIQUANT ICI

Rechercher sur ce blogue

Google


Yves Isabelle sur Twitter

Archives complètes

Octobre 2019
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
 << <   > >>
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Flux XML

  1. RSS 2.0: Articles
  2. Atom: Articles
powered by b2evolution